Test tente Vango Helix 200

La Helix 200 est une tente deux personnes que j'ai eu l'occasion de tester à plusieurs reprises en bivouacs 2 jours 1 nuit. J'ai testé le modèle 2014 et 2015 (j'explique ci-après pourquoi).

J'ai également fait l'acquisition du "footprint", qui vient se placer en dessous de la tente, et la protège sur du sol rocailleux et limite l'humidité.

Mon avis ne s'applique pas sur le long terme donc, je mettrai cet article à jour quand je ferai des sorties plus longues et plus rigoureuses.

Côté points positifs, la compacité et le poids de 1,9 kg pour un prix qui est relativement faible (moins de 140 euros), comparé à la concurrence. Même Decathlon ne parvient pas à faire mieux (Quickhiker Ultralight, 1,96 kg à 150 euros, pas de footprint à dimension).

Vango annonce la tente comme une deux personnes, mais il faut vite se rendre à l'évidence, c'est une tente une personne "comfortable". Je fais 1m90, il serait difficile de caser une seconde personne à moins qu'elle soit très petite, et il faudra apprécier la proximité. Il faudrait aussi utiliser des matelas assez petits ou pas très épais.

Pour preuve ci-dessous, mon matelas Thermarest Xtherm Max occupe la majorité de l'espace.

Thermarest

On peut placer un sac de 60 litres dans l'abside.

Assis à l'entrée, je dois me pencher pour que ma tête ne touche pas le double toit. La hauteur sous toit est de 77 cm.

Côté points négatifs, une boucle à lâché à ma troisième sortie, alors que j'avais planté dans un sol souple en forêt. J'ai renvoyé la tente chez Summits (chez qui j'avais acheté, ils sont situés en Angleterre), et ils m'ont renvoyé un modèle 2015.

Dans le premier modèle, une des deux poches intérieures était mal cousue et avait arraché un centimère du tissus intérieur.

Dans le second modèle, les coutures thermoscellées sont mal faites sur les coins arrières du tapis de sol. C'est moins grave que sur le tissus extérieur, mais je pense qu'ils sont moins intransigeants côté "quality assurance" que la concurrence plus chère.

Dans le premier modèle, il fallait luter avec les arceaux pour les placer, comme si la tente était trop petite, ou les arceaux trop grands. Ce n'est plus le cas dans le second modèle (à moins d'avoir amélioré ma technique ?).

Désavantage de ce type de tente, elle s'installe tissus extérieur d'abord, pour ensuite la recouvrir du tissus extérieur ensuite. Sous une averse, c'est l'assurance d'avoir une tente noyée. Cependant ce système présente un avantage, en cas de nuit chaude et sèche, on peut se limiter au tissus intérieur.

Je n'ai pas rencontré de problème de condensation particulier, malgré le faible nombre d'aérations (deux, côté porte) et le système en mousse (?) pour maintenir l'aération ouverte.

Un anneau pour attacher une lampe ou des clés est disponible juste au dessus de la porte.

Les 14 sardines sont légères, mais se plient très vite, dès la première utilisation. Les sardines de la Coleman Cobra 2 étaient bien plus solides.

Je pense que le footprint (200 grammes) est un achat obligatoire, surtout vu le faible prix (moins de 20 euros).

Malgré les quelques petits soucis de qualité rencontrés ça et là, je suis satisfait de cette tente. Je préfère ces modèles avec l'entrée par l'avant, par rapport aux modèles avec l'ouverture latérale (telle que la Coleman Cobra 2 ou la Quickhiker de Decathlon).

Pour : - Prix réduit - Poids < 2 kg - Assez comfortable pour une personne de moins d'1m90 (attention le modèle 1 personne serait recommandée pour une personne de moins d'1m75) - Couleur - Abside assez grande - Footprint à dimension exacte - Possibilité de n'utiliser que la toile extérieure par temps sec et chaud

Contre : - Qualité des thermosoudures sur le tapis de sol - Système d'aération en "mousse" - Qualité du nylon sur les boucles à garder à l'oeil - Montage par la toile intérieure en premier - Sardines se plient rapidement (mais se redressent aussi rapidement)