Skip to content

Islande - trek du Laugavegur (sens Porsmork vers Landmannalaugar)

Photos : https://photo.wains.be/albums/201707-islande-laugavegur-trek/

Itinéraire : https://fr.wikiloc.com/wikiloc/view.do?id=18647215

J'ai fait le trek du Laugavegur en début juillet 2017.

Je suis arrivé en Islande le 29 juin et suis reparti le 8 juillet.

J'ai voyagé sur Icelandair, j'ai payé 208 EUR aller/retour au départ de Bruxelles grâce à une promo "flash 48h" annoncée sur la page Facebook de la compagnie environ 3 mois avant. Le prix normal tourne aux alentours de 350-400 EUR mais Icelandair fait régulièrement ces promos flash, il suffit de les suivre attentivement sur les réseaux sociaux.

A l'arrivée à l'aéroport de Keflavik, j'ai pris un ticket de bus aller/retour "door to door" pour le transfert vers/de Reykjavik sur la compagnie Gray Line. J'ai payé 3920 ISK grâce à une promotion (-20%) trouvée dans un magazine à bord de l'avion. A titre de comparaison un trajet simple sur la compagnie Flybus coûte 2900 ISK.

Grâce à l'option "door to door", le bus m'a déposé directement au camping de Reykjavik, après un rapide changement de véhicule non loin de là.

Pour le vol, j'ai tenté de faire passer une bouteille de gaz Primus mais elle a été retirée de mon sac à Bruxelles. Avant ça passait encore, mais plus maintenant :) Je devrais donc racheter une bouteille le premier soir, alors que je vais visiter Reykjavik. Conseil, achetez votre bouteille en station essence, c'est environ 7% moins cher qu'au camping (1395 ISK contre 1500 ISK).

J'ai donc passé ma première nuit au camping de Reykjavik (2200 ISK, douche chaude incluse, électricité disponible dans le local commun) qui s'avère être le point de départ parfait pour rejoindre le début du trek. J'ai pris un "Hiker pass" (14200 ISK) auprès de la compagnie de bus Trex qui permet deux trajets vers le point de départ de votre trek (Landmannalaugar, Porsmork ou Skogar) et depuis le point de fin. Le billet est flexible (du 15 juin à fin septembre) avec place garantie, sans besoin de réservation, vous pouvez donc faire votre trek à votre rythme.

J'ai décidé de faire le trek du Laugavegur dans le sens "inverse". Les trekkers partent généralement de Landmannalaugar pour rejoindre Porsmork. L'avantage de le faire dans ce sens, c'est le dénivelé favorable. Dans le sens inverse, on évolue face à des paysages somptueux et le soleil dans le dos (utile avec un chargeur solaire accroché au sac), et on évolue vers des paysages qui sont de plus en plus beaux. Ce qui m'a amené à faire le trek dans le sens inverse est surtout la présence de sources chaudes à Landmannalaugar, parfait pour se relaxer après plusieurs jours de marche.

Après la première nuit à Reykjavik, j'ai donc pris le bus vers Porsmork de 12h30 (un autre bus passe à 7h30 mais je n'étais pas pressé). Je suis arrivé à Porsmork vers 16h. Un changement de bus a eu lieu à Hella, car le bus initial n'est pas à même d'emprunter la route vers Porsmork, encore fermée à cette période et traversée de nombreux cours d'eau plutôt profonds.

Je passe ma première nuit à Thorsmork au camping Skagfjörðsskáli (une tente une personne 2500 ISK). Les douches chaudes sont payantes (500 ISK / 5 minutes) et il n'y a pas d'électricité disponible. J'avais en réalité réservé ma nuit au camping Langidalur directement depuis le camping de Reykjavik pour un prix intéressant (1000 ISK), le camping étant annoncé à 5 minutes de marche et calme. A mon arrivée la réceptionniste m'annonce qu'exceptionnellement des locaux font une fête dans le camping qui risque de durer jusque 4 heures du matin et qu'il y a même un risque qu'ils sortent les feux d'artifice. Visiblement c'est une tradition de potes qui dure depuis 20 ans, en début de saison. Je suis donc tombé le mauvais week-end. Cette dame ira voir un responsable du camping Skagfjörðsskáli et je pourrai camper chez eux sans surcoût. Cette première nuit ne m'aura donc coûté que 1000 ISK.

Le soir je discute avec un groupe de 3 français et un belge qui viennent de terminer le trek. Les français sont affamés car par manque d'organisation ils ont dû tourner à un régime de deux plats liophilisés pour 3 pendant 4 jours. Le guide d'un groupe qui vient de terminer le trek nous offrira un gâteau qui n'a pas été mangé par le groupe, j'accepte donc ces quelques calories sans savoir ce qui m'attend pour les jours qui viennent.

Jour 1 : Thorsmork - Ermstrur (16 km)

Après une nuit un peu pluvieuse je me réveille le lendemain vers 7h du matin. Je déjeune et commence le trek vers 9h.

Après renseignement on m'indique qu'il faut suivre les balises bleues et qu'après Alfavatn les balises seront rouges.

Après quelques minutes de marche, je me retrouve face à une balise bleue ronde et une balise bleue carrée. Je commencerai par suivre la ronde pendant un kilomètre avant de me rendre compte que j'évolue vers l'ouest au lieu de monter vers le nord. Je rencontre un randonneur qui m'indique en effet que je suis probablement sur un itinéraire altérnatif.

Après environ 50 minutes de marche, je suis face à la première rivière à traverser. Je déchausse les Asolo, chausse les Crocs :D, remonte le pantalon et traverse sans encombre, l'eau arrivant aux genoux et le courant n'étant pas trop fort. Un des français disait que la traversée des guets ressemblait à de la cryothérapie mais bien que ce soit froid ce n'est pas insupportable.

Je m'arrêterai pour manger près d'un cour d'eau.

Il fera couvert toute la journée mais il ne pleuvra pas. J'évolue face à des montagnes encore légèrement recouvertes par la neige, et ai en toile de fonds les glaciers qui m'entournent. Je terminerai la journée à Ermstrur.

Jour 2 : Ermstrur - Alfavatn (16 km)

Je traverse un désert pendant plusieurs kilomètres.

Il commencera à pleuvoir juste comme je me prépare à traverser la rivière la plus difficile du trek.

Cinq kilomètres avant Alfavatn se trouve un camping moins exposé au vent, mais aussi moins intéressant au niveau paysages.

Jour 3 : Alfavatn - Hraftinnusker (10 km)

Ce sera clairement la journée la plus difficile du trek.

Il commence à pleuvoir alors que j'entame un dénivelé positif de +600m sur 1,5 km.

Je croise les randonneurs qui sont percés de la tête aux pieds, ça m'annonce clairement la couleur.

Avec l'altitude, je commence à évoluer sur la neige, toujours avec la pluie qui s'arrêtera une heure avant d'arriver au camping.

Le camping est situé à environ 1100m altitude, et il est encore sous la neige à cette période de l'année. Il y a beaucoup de vent mais je trouve un abri fait des pierres. Ma tente est quasiment complètement entourée de pierres.

Le soleil ne perce pas mais je parviens à charger mon téléphone avec mon chargeur solaire, que je n'ai pas sorti de la journée vu la pluie constante.

Au total il aura plus environ 3/4 du trajet.

Jour 4 : Hraftinnusker - Landmannalaugar (11 km)

Au matin, je me réveille face à un panorama enneigé et sous le soleil, mais aussi sans vent.

Cette journée est clairement la plus belle du trek mais aussi la plus courte (environ 10 kms). On arrive à Landmannalaugar en environ 3 heures (sans me presser, j'ai pris beaucoup de photos).

Les paysages sont somptueux, il y a des sources d'eau chaude (qui me permettront de me réchauffer les mains d'ailleurs), des grottes de glace, etc. C'est une belle récompense au terme du trek, et je ne peux que conseiller de prendre votre temps lors de cette journée.

Matériel emporté

  • sac à dos Osprey Xenith 75 (2350 grammes)
  • tente MSR Hubba HP complète + footprint + kit réparation (1450 grammes)
  • sac de couchage 0°C Vango Ultralight 900 (1500 grammes)
  • matelas Thermarest Neoair Xtherm Max + sac de gonflage + kit de réparation (740 grammes)
  • couverture de survie Decathlon 160cm x 210cm (50 grammes)
  • corde de maçon (15 grammes)
  • 3 bandes de duct tape pour réparations rapides (10 grammes)
  • bouchons d'oreille
  • masque de nuit
  • gourde Platypus Big Zip LP 3 litres (170 grammes)
  • gourde Decathlon 1L (200 grammes)
  • baton de randonnée Black Diamond Distance Carbon Z (295 grammes)
  • dry bags (5L, 13L, 2x20L, 40L)
  • réchaud + popote + gaz
  • essuie microfibre
  • serviette ultra légère pour cuisine

Vêtements

  • pantalon Fjallraven Barrents Pro
  • bonnet Icebreaker merrino
  • gants Icebreaker merrino
  • tour de cou Icebreaker merrino
  • legging Decathlon merrino
  • 2x t-shirt Decathlon merrino
  • 3x paires chaussettes Icebreaker 65% merino
  • veste "hoody" Arcteryx Adahy
  • veste de pluie Haglofs Roc Spirit (450 grammes)
  • doudoune Patagonia Nano Puff (327 grammes)
  • chaussures Asolo Triumph Gv (700 grammes)

Nourriture

Pour les jours de randonnée : 70 grammes mélange de noix de cajou et cacahuètes

Matin

  • 90 grammes muesli Kellogs chocolat (total emporté 900 grammes)
  • mélangé avec choco instantané "O'boy" (provenance Suède) (total emporté 10x28 grammes)

Pause de 10 heures

  • une barre céréale Decathlon haute énergie (total emporté)

Midi

  • 4 tranches de pain complet (total emporté 2 pains de 600 grammes)
  • 4 tranches de saucisson "fleurette" Colruyt (total emporté 270 grammes)
  • 1 babybel
  • 1 soupe "Royco" aux tomates et croutons

Pause de 15 heures

  • une barre céréale Decathlon haute énergie

Soir

  • Liophilisé MX3
  • un choco instantané O'boy

Divers

  • portefeuille
  • passeport
  • documents de voyage
  • téléphone
  • boussole
  • appareil photo + gopro
  • chargeur USB solaire
  • plusieurs mousquetons pour attacher le chargeur au sac à dos